Ong ABC
Geneve - Switzerland
E-mail
abcngo@bluewin.ch

Étudiants à l’étranger : le boom des pays émergents

Étudiants à l’étranger : le boom des pays émergents

http://www.lefigaro.fr/international/2010/09/08/01003-20100908ARTFIG00546-etudiants-a-l-etranger-le-boom-des-pays-emergents.php

La moitié de ces étudiants se répartissent entre cinq pays qui reçoivent à eux seuls plus de 50% de l’ensemble des étudiants étrangers dans le monde: les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Australie.

En 2008, plus de 3,3 millions d’étudiants étaient scolarisés dans un pays étranger, selon les statistiques de l’OCDE. Cela représente par rapport à l’année précédente une augmentation de 10,7% des effectifs totaux d’étudiants étrangers.

La moitié de ces étudiants se répartissent entre cinq pays qui reçoivent à eux seuls plus de 50% de l’ensemble des étudiants étrangers dans le monde: les États-Unis qui comptent presque 19% des effectifs mondiaux, suivis par le Royaume-Uni (10%), l’Allemagne (7%), la France (7%) et l’Australie (7%). D’autres pays ont en outre fait leur entrée dans le secteur international de l’éducation ces dernières années: le Canada (6%), l’Italie (2%), le Japon (4 %) et la Fédération de Russie (4%), qui attirent un nombre significatif d’étrangers.

Ce sont des pays non membres de l’OCDE qui progressent le plus depuis 2005, signe que les pays émergents deviennent une destination de plus en plus privilégiée pour étudier. En huit ans, même si elle reste prépondérante, la part des États-Unis est ainsi passée de 26% à 19%. L’Allemagne recule de trois points, le Royaume-Uni de deux points, la France de 0,5 point tandis que l’Australie, la Corée et la Nouvelle-Zélande gagnaient chacune un point de pourcentage. La Russie gagne deux points, ce qui en fait un nouvel acteur important sur la scène internationale.

L’anglais «langue mondiale»

La langue parlée et employée dans l’enseignement est l’un des principaux éléments déterminant le choix du pays d’accueil. C’est pourquoi les pays où l’enseignement est dispensé dans des langues largement répandues (l’anglais, le français, l’allemand et le russe) sont ceux qui accueillent le plus d’étrangers , selon l’OCDE. Le Japon échappe à ce constat : il accueille une forte proportion d’étudiants étrangers essentiellement d’origine asiatique, alors que sa langue d’enseignement est moins répandue. Le fait que des pays anglophones accueillent le plus d’étudiants étrangers s’explique en grande partie par l’élévation progressive de l’anglais au rang de «langue mondiale». D’ailleurs, de nombreux établissements situés dans des pays non anglophones proposent dorénavant des formations en anglais, ce qui leur permet d’atténuer leur désavantage linguistique aux yeux des étudiants étrangers. C’est notamment le cas des pays du nord de l’Europe.